Personnaliser son GRUB

 

Ce tutos vous permettra de personnaliser le grub de votre distribution Linux.

GRUB ? Kesako ?

GRUB signifie GRand Unified Bootloader. C’est un programme qui permet de gérer la sélection des OS lorsqu’il y en a plusieurs installés sur une machine. Sa première partie (stage1) se trouve généralement au niveau du MBR et est chargé par le BIOS, c’est pour ça que lorsqu’on installe Linux puis un autre OS tel que Windows, il écrase les données contenues dans le MBR et empêche ainsi le démarrage de Linux.

Pour revenir a nos moutons, on disait que grub permet la sélection d’un OS parmi plusieurs grâce à l’interface qu’il affiche permettant ainsi à l’utilisateur de choisir le système d’exploitation à charger.

Cependant, on peut le modifier, le personnaliser ou même l’améliorer. Comment on fait ?

Grub se présente sous forme de fichier texte configurable. Nous allons le personnaliser, pour obtenir au final, un grub à la fois, beau et qui nous convient. Nous travaillons avec UBUNTU.

1.    Changer le Système d’Exploitation qui se charge par défaut.

Par défaut, après une fraiche installation, c’est UBUNTU qui se charge automatiquement après 10 secondes. Nous pouvons changer cela, en allongeant le temps d’attente ou même en changeant l’OS à charger.

Pour cela, ouvrez le terminal et tapez :

$ sudo gedit   /boot/grub/menu.lst

 

 « gedit » est l’éditeur de fichiers texte de GNOME, un peu comme le « notepad » de Windows mais en nettement mieuxJ.

Tapez votre mot de passe et appuyez sur Entrer.

L’éditeur s’ouvre et vous présente un fichier à peu prés comme ça :

 

 
# menu.lst – See: grub(8), info grub, update-grub(8)
# grub-install(8), grub-floppy(8),
# grub-md5-crypt, /usr/share/doc/grub
# and /usr/share/doc/grub-doc/.
 
## default num
# Set the default entry to the entry number NUM. Numbering starts from 0, and
# the entry number 0 is the default if the command is not used.
#
# You can specify ‘saved’ instead of a number. In this case, the default entry
# is the entry saved with the command ‘savedefault’.
# WARNING: If you are using dmraid do not use ‘savedefault’ or your
# array will desync and will not let you boot your system.
default                   0 

 

 

J’ai effacé le reste du document, parce que vous l’aurez remarqué, il est vachement long quand même. Néanmoins, j’ai conservé la partie qui nous intéresse. Il s’agit du default.

–      Les lignes précédés d’un « # » ne sont pas pris en compte, ce sont des commentaires. Ils expliquent ici comment se servir des commandes.

Ici le default est à 0, c’est le paramètre par défaut, le premier OS dans la liste sera chargé, par conséquent UBUNTU.

Pour pouvoir déterminer l’OS qui sera chargé, nous avons aussi besoin de savoir combien de systèmes sont installés, et ça c’est la Liste qui nous le dira, vous la trouverez tout à fait en bas du document, elle est à peu prés comme ça, à quelques différences prés :

 

title              Ubuntu 8.10, kernel 2.6.27-9-generic

uuid             59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549

kernel           /boot/vmlinuz-2.6.27-9-generic root=UUID=59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549 ro quiet splash

initrd            /boot/initrd.img-2.6.27-9-generic

quiet

 

title              Ubuntu 8.10, kernel 2.6.27-9-generic (recovery mode)

uuid             59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549

kernel           /boot/vmlinuz-2.6.27-9-generic root=UUID=59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549 ro  single

initrd            /boot/initrd.img-2.6.27-9-generic

 

title              Ubuntu 8.10, memtest86+

uuid             59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549

kernel           /boot/memtest86+.bin

quiet

 

### END DEBIAN AUTOMAGIC KERNELS LIST

 

# This entry automatically added by the Debian installer for a non-linux OS

# on /dev/sda1

 

title              Microsoft Windows Vista

root             (hd0,0)

makeactive

chainloader    +1

 

 

 

Comment on s’y prend ? Une petite astuce, comptez le nombre de « title » en commençant par 0, ce qui veut dire qu’ici, nous avons 0, 1, 2, 3 title, si on veut que ce soit « Microsoft Windows Vista » qui se charge par défaut, il suffit de remplacer plus haut au niveau du « default » le 0 par 3 dans notre cas.

Voila, c’est tout simple à faire, n’oubliez pas d’enregistrer avant de redémarrer pour voir le résultat.

2.    Modifier le delai d’attente

Localisez la partie :

 

## timeout sec

# Set a timeout, in SEC seconds, before automatically booting the default entry

# (normally the first entry defined).

timeout                  10

 

 

On voit que la ligne timeout est à 10 par défaut. Vous l’aurez compris, c’est ce 10 qu’il faut modifier du moment qu’on le remplace par des secondes. Exemple : 20 ou 5 ça dépend de vos goûts.

 

3.    Changer la Couleur du Grub

Pour changer la couleur du grub et avoir un truc du genre arrière plan bleu, écritures jaune ou l’inverse, il suffit d’éditer la ligne suivante :

 

# Pretty colours

#color cyan/blue white/blue

 

 

Par défaut, les couleurs ne sont pas activées sous UBUNTU, résultat, un Grub super triste. La ligne est mise en commentaire, pour la réactiver, il suffit d’enlever le # qui la précède. Les couleurs sont alors activées, mais nous pouvons toujours les changer. Le premier groupe de couleurs représente l’arrière plan, c’est-à-dire, « Cyan/Blue » signifie, la couleur Cyan sur du Bleu, et le deuxième groupe indique la couleur de la police, du Blanc sur du Bleu, ça déchire non ? Mais moi je préfère du jaune sur du bleu, ça déchire encore plus ;)

 

# Pretty colours

color cyan/blue yellow/blue

 

 

 

 

 

 

4.    Choisir une Image d’arrière plan pour le grub

Les couleurs, c’est bien beau à voir, mais c’est encore mieux avec des images…

Choisissez l’image que vous souhaitez mettre en arrière plan de votre grub, elle ne doit pas être trop grande, ni trop petite.

La mienne s’appelle « image.png ».

Il faut d’abord le transformer en un fichier « .xmp.gz », parce que c’est ce que GRUB connaît. Pour ça on utilise la commande suivante :

$ convert -resize 640x480 -colors 14 image.png image_grub.xpm   && gzip image_grub.xpm

 


Elle sert à convertir l’image « image.png » en une image image_grub.xmp de taille 640×480 avec 14 couleurs, ça va vraiment amocher votre photo prise avec votre appareil photo 8 Mégapixels, ou votre image à 256 couleurs. C’est pour ça que je vous conseille des images avec des couleurs pas très vives, ou bien de le retoucher avec theGIMP pour voir ce que ça donne en 14 couleurs avant de le convertir. Le « gzip » le compresse finalement en notre fichier final « image_grub.xmp.gz ».

Voila, nous avons notre image toute prête, il suffit de la placer dans le dossier ou se situe notre grub et d’indiquer le chemin à notre cher fichier « menu.lst ».

Pour ça, créez un dossier dans « /boot/grub/ », nommez le par exemple, « splash ».

$ sudo mkdir /boot/grub/splash

 

 

Si ça ne passe pas, ouvrez un terminal et faites :

Puis, copiez y le fichier que nous venons de convertir, et retournons à notre « menu.lst » et essayons de trouver la ligne « #Image de fond personnalise ». Il suffit de modifier la ligne contenant splashimage et d’enlever le # qui le précède.

 

# Image de Fond personnalise

splashimage=(hdx,y)/boot/grub/splash/image_grub.xpm.gz

 

 

Remplacer x et y respectivement par, le numéro du disque, et par le numéro de la partition. Et le faire suivre par le chemin de notre image compressé.

Sauvegarder le tout et redémarrer pour admirez le résultat.

 

Il y a une autre façon de mettre une image de fond dans le grub, mais ça nécessite l’installation de 2 paquets supplémentaire. Le logiciel s’appelle « Gestionnaire de démarrage Start-Up Manager ». Je vous met le lien http://www.commencamarche.net, pour ceux qui seraient intéressé.

5.    Protéger Grub par un mot de Passe

La manipulation est simple pour proteger son grub par un mot de passe. Cette protection sert contre la modification des paramètres du grub au démarrage.

Recherchez alors la partie du document qui ressemble à ça :

 

## password [‘–md5’] passwd

# If used in the first section of a menu file, disable all interactive editing

# control (menu entry editor and command-line)  and entries protected by the

# command ‘lock’

# e.g. password topsecret

#      password –md5 $1$gLhU0/$aW78kHK1QfV3P2b2znUoe/

# password topsecret

 

 

Puis modifiez la ligne :

« #password topsecret » par « password mot_mot_de_passe_perso »

Remplacez « mon_mot_de_passe_perso » par votre mot de passe perso. Pure coïncidence😀 et notez la disparition du #.

Vous pouvez aussi chiffrer votre mot de passe en md5 afin qu’on ne puisse pas le lire rien qu’en ouvrant le fichier menu.lst, mais ça c’est à voir plutard.

Attention, le mot de passe est à retenir sinon ça peut créer des ennuis.

6.    Une petite astuce de personnalisation

Vous pouvez ajouter une sorte d’en-tête dans le menu de votre grub grâce à ça :

 

title              ….:::::: WALYONAIRE WORKSPACE ::::::….
root

 

title              Ubuntu 8.10, kernel 2.6.27-9-generic
uuid             59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549
kernel           /boot/vmlinuz-2.6.27-9-generic root=UUID=59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549 ro quiet splash
initrd            /boot/initrd.img-2.6.27-9-generic
quiet

 

title              Ubuntu 8.10, kernel 2.6.27-9-generic (recovery mode)
uuid             59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549
kernel           /boot/vmlinuz-2.6.27-9-generic root=UUID=59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549 ro  single
initrd            /boot/initrd.img-2.6.27-9-generic
 
title              Ubuntu 8.10, memtest86+
uuid             59028011-1c23-4840-b797-96e35ecb8549
kernel           /boot/memtest86+.bin
quiet

 

### END DEBIAN AUTOMAGIC KERNELS LIST
 
# This entry automatically added by the Debian installer for a non-linux OS
# on /dev/sda1
 
title              Microsoft Windows Vista/XP
root             (hd0,0)
makeactive
chainloader    +1
 
 

 

Vous avez remarqué l’en-tête ?

Il suffit d’ajouter au dessus du premier « title », un autre « title » suivi du texte de votre choix.

Puis à la ligne suivante, ajouter « root », mais ne rien mettre à la suite.

Maintenant, il faut remodifier le « default » de la partie 1 vu que le nombre de « title » a augmenté.

Voila votre GRUB personnalisé…N’oubliez pas de tout sauvegarder avant de redémarrer.

 


Une Réponse to “Personnaliser son GRUB”

  1. franchement j aime bien la precision des tutos pour ma part je trouve les reponses a mes questions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :